Compte-rendu du CTSD du 8 mars 2016 : 6 suppressions et encore de trop nombreux compléments de service.

mercredi 9 mars 2016
par  David Caillet

Le comité technique spécial départemental de Haute-Saône s’est réuni ce matin pour étudier l’état des postes d’enseignants dans les collèges à la rentrée 2016.
Cette instance paritaire étudie les suppressions et créations de postes, les partages de services entre établissements et les blocs de moyens provisoires (BMP).

Comme les années précédentes, la situation est loin d’être satisfaisante puisque cette année 6 postes sont supprimés pour une seule création.
Par ailleurs, comme chaque année dans notre département, de nombreux collègues enseigneront sur plusieurs établissements (76 compléments de service), parfois très éloignés les uns des autres (plus de 50 kms), et de nombreux blocs de moyens provisoires (73 BMP) qui seront assurés par des remplaçants, titulaires ou non.

Visiblement, la soi-disant réforme ambitieuse du collège n’améliorera pas les conditions de vie et de travail des enseignants haut-saônois et encore moins les conditions d’apprentissage des élèves.

En effet, comment travailler en équipe dans le cadre de la réforme (EPI) pour tous ces collègues sur deux établissements alors qu’aucun temps de concertation n’est prévu dans les textes ?
Par ailleurs, à l’heure actuelle, l’improvisation demeure quant aux conditions d’accueil des élèves à la rentrée 2016. Les horaires des élèves étant allégés (6 e : 26h, 5e-4e-3e : 28h) par la réforme, les heures d’étude ou de permanence seront plus nombreuses alors que pour l’instant les équipes de vie scolaire sont insuffisantes et l’accompagnement éducatif supprimé.

La rentrée s’annonce donc très compliquée tant pour l’accueil des élèves que pour l’organisation des services des enseignants.

Nous restons à votre disposition pour de plus amples informations.

Pour SNES 70, Cyril Couturier et David Caillet.
snes70@besancon.snes.edu