CDEN du 31 janvier 2017 : moyens de rentrée et fusion administrative des collèges de Luxeuil.

mercredi 15 février 2017
par  David CAILLET

Comité départemental de l’Éducation nationale de Haute-Saône

31 janvier 2017

Ce CDEN étudiait les moyens attribués dans le Premier et le Second degré du département. Voir documents ici
A cette occasion, le SNES-FSU a de nouveau dénoncé :

  • La hausse du nombre d’heures supplémentaires qui complexifient les préparations de rentrée dans les établissements alors que les HSA ne devraient être qu’une variable d’ajustement.
  • Les modes de calcul d’attribution des moyens. En effet, si le nouveau calcul prend en compte la ruralité de notre département, il tend à nier les difficultés de certains établissements à proximité d’aires urbaines comme Champagney ou Héricourt.
  • Le flou sur les moyens alloués en Allemand notamment dans le cadre des classes bi-langue. Madame la Préfète et Mme l’Inspectrice d’Académie ont reconnu la nécessité de clarifier l’information sur la possibilité des professeurs d’Allemand d’intervenir en primaire.

Un deuxième temps était consacré à la fusion des collèges luxoviens. En effet, dans le cadre de la fermeture du collège Mathy en juillet 2020, l’IA propose la fusion administrative des deux établissements dès la rentrée prochaine.
Le SNES-FSU a voté contre cette proposition avec 2 élus (8 voix), l’UNSA s’est abstenue avec un élu (5 voix). Le pour n’a récolté que 4 voix. Toutefois, le vote du CDEN n’est que consultatif.
Le SNES-FSU a rappelé que les collègues du collège Mathy sont opposés à cette fusion et qui ne va en aucun cas améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail des enseignants. A nos yeux, elle n’a qu’un seul intérêt pour l’Éducation nationale : entamer les économies d’échelle en supprimant un poste de chef d’établissement.

Pour le SNES 70, Cyril Couturier.