Une rentrée sous haute surveillance

jeudi 6 septembre 2018
par  Benoît Vuillaume

JPEG - 42.2 ko Plus encore que les autres années, le collège St Exupéry de Lons-le-Saunier a vécu une fin d’année scolaire particulièrement tendue, empêchant les enseignants de travailler dans un climat serein : non transmission d’informations par le chef d’établissement, réponses évasives ou absence de réponses à leurs questions… Le conflit entre les équipes pédagogiques et le chef d’établissement ont poussé les enseignants à débrayer lors des derniers jours de cours.
Ils ont informé par voie hiérarchique M Le Recteur d’académie ainsi que M l’Inspecteur d’académie d’une situation de plus en plus inquiétante sur la gestion de leur établissement ….

Rapidement au mois de juillet, les collègues ont été reçus par l’inspecteur d’académie. Ils ont pu très clairement exposer la situation de leur collège et poser les conditions pour une reprise normale des cours à la rentrée.
Pour accompagner les collègues et leur permettre tout type d’action si les conditions d’une rentrée réussie n’était pas réunie, la FSU avait déposé un préavis de grève pour la rentrée.

La pré-rentré du collège s’est faite … Avec la présence de M l’inspecteur d’académie (présent de 9h à 10h30) et de 2 inspecteurs vie scolaire (présents toute la matinée). Le collège sera « accompagné » pendant 2 mois pendant lesquels les inspecteurs vie scolaire vont faire un état des lieux sur la situation du collège St Exupéry… Si la présence de l’inspecteur d’académie a été perçue par les collègues comme un geste fort et apprécié, ils attendent désormais de cet « audit » une amélioration nette de leurs conditions de travail.
Affaire à suivre ...