E3C : LA CATASTROPHE ANNONCÉE

dimanche 12 janvier 2020
par  Nathalie Faivre

L’échéance des E3C approche à grands pas et les problèmes que posent ces nouvelles évaluations éclatent désormais au grand jour. Le souhait des collègues de mettre en place des actions efficaces contre ces examens se précise. Vous trouverez ici un kit utile aux mobilisations en établissement.

Du côté des candidats, les risques de fraude tout comme la rupture d’égalité de traitement en seront les conséquences inévitables. Pour les personnels, l’absence de temps de concertation et de correction tout comme l’absence de rémunération montrent à quel point ce ministre méprise notre travail.

Dans ce contexte, l’ensemble des syndicats enseignants a appelé à une annulation des épreuves, le courrier envoyé au ministre est. ici. Nous vous invitons à l’afficher en salle des profs. Au niveau local, de plus en plus de lycées envisagent le boycott de ces épreuves, la liste est ici et s’allonge de jour en jour.

Le SNES-FSU de Besançon appelle les collègues en lycée à boycotter les épreuves d’E3C partout où cela sera possible. Si la situation locale ne permet pas d’envisager cette option (assimilable à un fait de grève et susceptible de faire l’objet de retraits sur salaire), nous vous appelons à tenir une ligne claire :

  • refus d’exécuter quelque tâche administrative que ce soit,
  • respect de nos obligations réglementaires de service et refus de tout ce qui viendrait s’y ajouter,
  • pas d’heures supplémentaires non payées, banalisation d’heures de cours en l’absence de rémunération.

Pour rappel, nos obligations sont de 18 h pour les certifiés, 15 h pour les agrégés ; les réunions ne renvoyant pas au suivi et à l’orientation des élèves ne sont pas obligatoires ; les certifications ne font pas partie de nos obligations de service car ce ne sont pas des examens nationaux. Les examens font partie de nos obligations de service, mais jusqu’à présent nous étions rémunérés à hauteur de 5€ par copie et déchargés de cours sur la période...

Dans de nombreux établissements, les collègues n’ont pas communiqué aux équipes de direction les sujets choisis, et se sont adressés au recteur et/ou aux parents. Vous trouverez ci-dessous des modèles de lettres à adapter au contexte local.

Dans les jours qui viennent, le rectorat organisera trois demi-journées de formation de « personnes-ressource » chargées d’expliquer à leurs collègues comment fonctionne l’application Santorin de numérisation des copies, et de gérer les problèmes des équipes. Sans contrepartie financière, évidemment. Les chefs d’établissement ont dû relayer cet appel à candidature pour l’une des réunions suivantes :

  • 16 janvier 2020 15h-17h à Lons le Saunier pour les établissements du Jura,
  • 20 janvier 2020 14h-16h à Besançon pour les établissements de Besançon, Gray et Vesoul,
  • 21 janvier 2020 14h-16h à Valentigney pour les établissements de l’aire urbaine de Montbéliard, Lure, Luxeuil et Héricourt.

Nous vous appelons à ne pas participer à ces formations et à prendre contact avec la section académique si vous avez reçu un ordre de mission, afin d’envisager la meilleure façon de refuser de vous y rendre.

Le refus de choisir des sujets est possible, et les textes sont clairs à ce propos : le choix des sujets relève du chef d’établissement et rien ne peut être intenté contre les équipes qui ne proposent pas les sujets. En cas de pressions, la meilleure réponse à apporter est une réponse collective de refus, signifiée par toute l’équipe mobilisée contre les E3C, pour sortir de tout échange individuel.

N’hésitez pas à contacter le SNES-FSU académique !


Documents joints

Communiqué Presse
Modèle lettre parents
Modèle lettre recteur